Développement personnel

Vaincre la procrastination facilement !

La loi de la résistance

En avez-vous assez de la procrastination et des pensées limitante ? Conquérir la loi de la résistance pour motivé permet de changer les choses simplement, et à long terme.

Cependant, rien n’est jamais acquis. Pourquoi ? Ma réponse, après de quelques années sur cette planète, se trouve au niveau de la loi de résistance…

La loi qui a limité votre propre vie : La loi de la résistance.

Qu’est-ce que la loi de la résistance ?

Voici une définition non académique (légèrement orientée vers l’amélioration de soi) : Notre cerveau profite de la vie telle qu’elle est en ce moment, à moins que nous n’ayons pas à faire grand-chose pour obtenir quelque chose de mieux, tout simplement parce que nous ne changeons pas de place si nous ne pensons pas que c’est facile.

Cette loi est la raison de pratiquement tous les échecs que vous (et moi) pourrions avoir dans presque toutes les facettes de notre vie. C’est la raison pour laquelle nous échouons à plusieurs reprises et répétons la même erreur dans nos expériences.

À savoir que cette loi de la résistance peut être déjouée, notamment grâce à certains livres de développement personnels.

Comment fonctionne la loi de la résistance ?

La loi de la résistance fonctionne sur un paradoxe clé de l’esprit. Notre cerveau fait beaucoup de choses. Il fonctionne en permanence, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, que nous soyons endormis, éveillés, malades ou sur le point de mourir.

Notre cerveau planifie, imagine, fantasme, rumine et tourne constamment. Utilisez votre cerveau pour y réfléchir pendant un moment. Votre cerveau fonctionne naturellement (sans intervention alternative) ; il a donc besoin de beaucoup d’énergie (environ 20 % de l’oxygène et du glucose de votre système).

Par conséquent, l’esprit n’aime pas faire plus de travail dont il n’a pas fondamentalement besoin. Il crée des raccourcis, s’en tient à des pensées erronées et saute à des conclusions rapides. Ce n’est pas une chose terrible, mais c’est un élément dont nous devons tenir compte dans notre réflexion de « pourquoi ai-je échoué ? ».

Voyons comment cela fonctionne dans la réalité. Disons que je vous offre un ticket de loto. Si je vous l’offre gratuitement, vous le prendrez probablement. Vous vous demandez peut-être pourquoi je vous offre un billet, mais il ne serait pas trop difficile de vous convaincre. Imaginez maintenant que je vous donne un billet de loto, mais que vous devez courir sur une longue distance en 15 minutes ou moins.

Vous refuseriez probablement (à moins que vous n’adoriez jouer à la loterie et courir), mais ajoutons un élément à cela. Supposons que je vous dise que vous avez vraiment un billet de loto gagnant d’une valeur de 100 000€.

Il vous suffirait de courir un peu pour obtenir cette somme À COUP SÛR. Tant que nous y sommes, ajoutons des caméras de télévision nationales braquées sur vous, pour le plaisir. Votre motivation change, n’est-ce pas ?

Déjouer la loi de la résistance par la connaissance.

Une résistance normale.

Votre résistance au changement est normale (« Je n’ai pas besoin de courir 15 minutes parce que je me débrouille très bien en ce moment »).

Nous faisons ce genre de choses tout le temps : si votre père à besoin d’un coup de main, nous n’avons pas toujours forcément envie de le faire ; si nous devons sourire lors du 400ème entretien d’embauche, car les gens aiment avoir un visage souriant ; si un patron vous dit de rester pour une heure de travail supplémentaire plutôt que de vous demander si vous le pouvez : ces exemples prouvent que vous pouvez surmonter bien plus de choses que vous ne le croyez.

Ces personnes vous demandent seulement de faire ce changement mental de « si » ou « devrait » à « doit » ou « fais ». Même lorsque nous nous plaignons ou grommelons, nous le faisons.

Pourquoi ne pouvons-nous pas exploiter ce pouvoir tout le temps ? Sortir du mode par défaut : Apprivoiser votre procrastination. Ma réponse, nos services de renseignement s’appuient par défaut sur la loi de la résistance.

Rappelez-vous que c’est en ayant conscience de ses propres limites que l’on peut réellement débuter son développement personnel.

Il est beaucoup plus facile de donner des explications et des justifications que de trouver de manière proactive une alternative ou une nouvelle solution. Pour revenir à l’exemple du billet de loterie, quand je vous ai dit qu’il était possible que le billet vaille 100 000 euros, vous pourriez être enclin à courir un kilomètre en 15 minutes ou plus.

N’alimentez-pas vos barrières mentales !

La réalité ressemble davantage à cette situation : plutôt qu’à une récompense en argent, nous vivons dans un univers où il est possible d’atteindre n’importe quel degré de succès ou d’échec, selon la façon dont on le voit. Une personne peut vouloir perdre cinq kilos, perdre simplement trois kilos et se sentir totalement satisfaite.

Une autre personne pourrait croire que 3 kg de perdu est un échec total.

Notre cerveau le sait, il n’est pas dupe, et chaque fois que vous présentez un objectif difficile pour votre cerveau, il tombe dans la loi de la résistance. Nous déterminons pourquoi l’objectif ne sera pas atteint, pourquoi nous ne pouvons pas le réaliser et pourquoi nous ne devrions pas le faire.

Cette loi fait trois choses : elle dégonfle notre motivation, elle justifie le maintien des choses exactement comme elles ont été, elle apporte la honte.

Par conséquent, nous échouons plus souvent qu’autrement. Cela étant dit, lorsque nous nous sentons mal de ne pas avoir atteint notre objectif, nous ne prenons pas en considération la loi de la résistance.

Nous nous blâmons nous-mêmes. Nous intériorisons la culpabilité et la honte, participant ainsi à l’instauration de nos propres barrières mentales.

À bientôt sur mon blog de développement personnel.

Un E-book gratuit ça vous tente ?Résumé et développement du best seller "Influence et Manipulation" de Robert Cialdini.

Cet E-book vous apporte les réponses à ces questions :

  1. Comment ne pas se faire avoir par des spécialistes de la manipulation ?
  2. Comment persuader les autres efficacement ?
  3. Comment utiliser la psychologie persuasive d'un point de vue marketing ?

Je vous envoie tout ça par mail dans la seconde qui suit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *